Les pieds dans l'eau !

Les pieds dans l'eau !

Après quelques jours de vacances, loin de la maison, me voici également de retour ici.

Une fois n'est pas coutume, nous avons eu l’opportunité de voir l'océan cette année, deux jours dans la belle ville d'Arcachon et une journée à Hossegor, mais ces trois journées ont été tellement denses que je n'ai pas eu le réflexe de prendre des photos, par contre, comme nous sommes restés une semaine dans les Pyrénées, je vais vous faire profiter en images de ces quelques moments de bonheur avec mon mari, ma fille Lisa et Sara, sa meilleure amie.

Nous avons fait le choix cette année de redécouvrir le lac de Bastan qui culmine à 2280 mètres au cœur de la réserve de néouvielle.

Comme c'était notre première randonnée de la saison, il n'était pas question de partir pour plus de quatres heures. Nous avons donc pris le départ depuis le Col du Portet et non pas pas comme deux ans auparavant, en bas du lac de l'Oule.

Puis, nous étions décidés à rejoindre le lac du milieu et le lac supérieur pour pouvoir ensuite rejoindre le Bastanet.

Le lendemain de notre arrivée à Saint-lary, nous sommes donc partis vers 10h00 du matin avec sac à dos et bâtons pour ce périple.

En sortant de la voiture au Col du Portet, le vent glacial nous a obligé à nous vêtir chaudement. Et vaillamment nous avons pris, le chemin en direction des pistes. Quelques minutes plus tard nous surplombions le Lac de l'Oule.

Le Lac de l'oule
Le Lac de l'ouleLe Lac de l'oule

Le Lac de l'oule

Retour de vacances !

Après quelques poses photos, nous avons poursuivi notre chemin en direction du lac du Bastan. Quelques minutes plus tard nous avions atteint sans encombre ce magnifique lac.

Puis, nous nous sommes installés au milieu des pinèdes afin de nous restaurer et de tremper nos petons dans l'eau, qui était plutôt agréable !

Et puis, il a fallu reprendre notre route, ce qui s'est fait pour les filles avec un peu moins de motivations.

Arrivés au lac supérieur, nous avons croisé un troupeau de brebis avec leurs petits.

Les filles montrant des signes de fatigue, nous avons fait demi-tour, remplies nos gourdes au refuge et repris le chemin en sens inverse.

Là, je dois dire que nous avons été témoins d'une scène plutôt impressionnante. En effet, nous avons assisté, impuissants, aux difficultés que peuvent rencontrer les habitants dans ces montagnes escarpées.

Un berger, essayant en vain (malgré l'aide de deux personnes de passage) de charger une brebis blessée sur son cheval, a positionné celle-ci sur son dos et il a ensuite attrapé son agneau sous son bras, tiré sur le harnais du cheval, puis s'est éloigné au pas de charge en direction opposée, c'est à dire vers les cimes.

Le courage de cet homme, face à la charge sur ses épaules, et la dureté du trajet lui restant à parcourir, m'a laissée bouche-bée !

Il va sans dire qu'après cet épisode, les filles ont cessées de se plaindre !

 Lac de Bastan,  Lac du milieu, le troupeau du berger , Lac supérieur
 Lac de Bastan,  Lac du milieu, le troupeau du berger , Lac supérieur
 Lac de Bastan,  Lac du milieu, le troupeau du berger , Lac supérieur
 Lac de Bastan,  Lac du milieu, le troupeau du berger , Lac supérieur

Lac de Bastan, Lac du milieu, le troupeau du berger , Lac supérieur

Photos prises sur le chemin des granges du Moudang !
Photos prises sur le chemin des granges du Moudang !
Photos prises sur le chemin des granges du Moudang !

Photos prises sur le chemin des granges du Moudang !

Retour à l'accueil